Comment devenir un soigneur animalier ?

Soigneur d’animaux

Le soigneur animalier représente un métier à part entière et attire aujourd’hui de plus en plus de candidats. En gros, il est chargé du côté sanitaire et du bien-être des animaux se trouvant dans leur habitation. Toutefois, il existe quelques qualités requises et des formations à suivre pour devenir un soigneur d’animaux. Quelles seraient ces qualités ? Et quelle formation parcourir pour devenir soigneur animalier ?

Soigneur animalier : description du métier

Profession passionnante et assez exigeante, avec des débouchés relativement restreints, le soigneur animalier opère dans divers lieux : parcs animaliers, zoos, animaleries, cliniques vétérinaires, etc. Dans sa vie de tous les jours, ce spécialiste animalier s’occupe de la santé et du bien-être des animaux. À cet effet, il est chargé de l’entretien des cages, mais également de leur nourriture en respectant des rations alimentaires précises de chaque animal.

Durant l’exercice de son métier, il doit agir en modèle en ce qui concerne les règles d’hygiène et de sécurité. Par ailleurs, il joue aussi un rôle d’assistant au vétérinaire. En d’autres termes, les missions du soigneur animalier sont aussi diverses que passionnantes : pelage et brossage, pesée, injection de médicaments et détection de souci de santé ou de comportement anormal de l’animal, administration de vaccins, etc. Pour maîtriser ces tâches à la perfection, plusieurs apprentis font appel à une formation soigneur animalier.

Pendant son travail, il apporte ses observations sur les bêtes, l’état de leur cage, leurs reproductions, ainsi que la naissance et le décès dans un support de suivi. En outre, ce spécialiste en santé animale déplace aussi les animaux d’un endroit de vie à un autre tout en assurant la sécurité des personnes qui visitent leur lieu d’habitation. En général, le soigneur animalier est amené à se spécialiser dans des espèces animales bien déterminées.

Qualités nécessaires pour devenir soigneur animalier

De toute évidence, la profession de soigneur animalier requiert un amour et une passion inconditionnels pour les animaux. Aussi, le métier demande de la polyvalence étant donné que les tâches s’avèrent nombreuses : aliments, soin, surveillance, sécurité, mais aussi un niveau de connaissances élevé de l’anatomie, l’alimentation et le comportement de chaque race d’animal. À part cela, il faut savoir qu’il s’agit d’un métier exigeant demandant une bonne disponibilité vu qu’il peut vous accaparer le week-end, le soir et les jours fériés.

D’autre part, une bonne condition physique représente également un must dans le métier, car le soigneur animalier est amené à porter des charges relativement lourdes comme la nourriture, les matériels, mais aussi les animaux. D’autant plus, les horaires variables et le travail en extérieur exige une condition physique irréprochable. Enfin, le spécialiste doit posséder un sens de l’observation aigu du fait qu’il doit maîtriser les gestes habituels et les attitudes de chaque animal soigné. En effet, il doit être à l’affût de n’importe quel changement comportemental, car tout mouvement de l’animal peut représenter un signe important.

Comment devenir soigneur d’animaux ?

Bien que la profession de soigneur d’animaux ne demande pas de diplôme spécialisé, les chargés de recrutement favoriseront les candidats possédant des connaissances approfondies dans la théorie comme dans la pratique. Il faut savoir qu’aucune formation initiale n’a été mise en place pour vous préparer à ce travail. Il n’est possible de se former qu’en formation continue même si les places s’avèrent rares. À titre d’exemple, la possession d’un CAP agricole ou un bac pro se rapportant aux animaux représente un avantage concurrentiel considérable afin d’enchaîner avec un apprentissage qualifiant de soigneur d’animaux.

Autre point important, il existe 3 établissements privés reconnus en France : le CFAA du Lot à Gramat, la MFR de Carquefou et le CFPPA du Loir-et-Cher à Vendôme. La première prépare à l’obtention d’un certificat soigneur d’animaux d’établissements zoologiques. La deuxième met en avant une formation en animaux au sein d’un parc zoologique. Comme le CFAA du Lot, la MFR de Carquefou s’accède avec un CAP. Quant au CFPPA, il suggère une spécialisation soigneur d’animaux, à condition que vous ayez réussi le bac S ou STAV ou BTSA GPN.

Outre les formations diplômantes, il est toujours possible d’acquérir des compétences dans le domaine en faisant recours notamment à des formations non diplômantes ou des cours par correspondance. Concernant la première option, il existe des établissements qui peuvent délivrer des certificats d’école à la fin de la formation tels que Fauna Formation, Siane Formation, Animal Protect, etc. À propos des cours par correspondance, il convient de parcourir une formation à distance avec IFSA, Cours Animalia ou formation soigneur animalier. L’avantage de cette deuxième option réside dans le fait que l’enseignement s’effectue de manière progressive, en respectant vos obligations personnelles et le rythme que vous souhaitez. Enfin, il est vivement conseillé de renforcer les expériences dans une animalerie, un zoo, un aquarium, etc. en effectuant du bénévolat ou un stage dans le domaine.

Les avantages de s’inscrire au Village de l’Emploi
Comment intégrer la bonne structure pour ses études ?